Les invitations

Les invitations 

Voici un moment que je déteste dans la classe : quand un enfant tout content vient me voir avec ses cartons d’invitation pour son anniversaire. Et qu’il souhaite que je les distribue à ses amis. Si je déteste tant ce moment, c’est qu’à travers cette convention sociale, se trouve justement toute la société. Les leaders sûrs d’eux et déjà bardés d’invitations, seront immanquablement invités. Les introvertis et les enfants différents seront systématiquement délaissés. 

Il faut voir leurs petites mines angoissées, à ces enfants là, mes précoces, mes hyperactifs, mes aspies, mes timides… quand je commence ma distribution. Quelque-part, ils y croient toujours, dans leur coeur ils savent déjà… Ils ne seront pas élus… Ils n’iront pas à « Bidibulle » ou au « Mac do », chez Gaspard ou chez Zoé. Ils entendent les autres qui disent « ouais, je suis invité !!! ». Ils se crispent et se recroquevillent… 

Ils n’ont pas suivi les âpres négociations dans la cour… 

Ils ne savent pas combien il faut se battre pour être invité… « Si tu m’invites… je t’inviterai, tu seras mon deuxième meilleur copain, je te donnerai un sachet de bonbons, je serai ton amoureuse…. Si tu ne m’invites pas, je ne jouerai plus jamais avec toi, je pleurerai, je ne t’aimerai plus … » 

Ils ne savent pas surtout les âpres négociations à la maison… : « Tu as droit à six amis, c’est toi qui choisis…  Voyons voir… Cepetit garçon paraît turbulent, cette petite fille semble bizarre, je ne connais pas ses parents, lui a l’air studieux, on le prend ! »

Mes petits élèves… mes petits exclus… Mon coeur se serre de voir votre petit visage fermé devant l’explosion de joie, parfois un peu forcée, déjà formatée, des élus. Déjà dans votre regard se dessine le « pourquoi? » Pourquoi ne suis-je jamais invité ? Qu’ai-je fait ? Qui suis-je ? Pourquoi ne suis-je pas désirable ? Pourquoi ne pense t’on pas à moi ? Est-ce-ma faute ? C’est parce que je suis différent ? Et pourquoi suis-je différent ? »

Votre innocence neuve commence à vaciller. Votre assurance d’enfant aimé se fissure devant l’indifférence de vos pairs, ces pairs qui vont devenir peu à peu, dans la construction des jours d’école, votre référence principale. 

Vos larmes coulent parfois…C’est si dur de vous voir comme ça…

Mes petits élèves… mes brimés, mes mal-aimés, mes non-invités… que vous dire pour vous rassurer…

Que parfois la roue tourne et qu’ on peut devenir un jour « populaire » et que si on ne le devient pas, on peut être heureux quand-même, être aimé par un être unique et pas par mille êtres semblables, que la vie est belle pourtant et que vous êtes merveilleux…

Publicité

3 réflexions au sujet de « Les invitations »

  1. Dans l’école de mes enfants les instit ont, une fois pour toute, déclaré qu’elles ne s’occupaient pas des invitations. cela ne les regardent pas, aux parents de s’en charger, en dehors des horaires de classe.
    Quand on a les invitations pour la fête d’un bambin, à charge pour nous d’être devant la porte de l’école en premier pour pouvoir donner les précieuses enveloppes aux enfants élus.
    Cela peut paraître compliqué en tant que parent, mais je crois que les maîtresses ont raison : cela ne concerne pas la classe.

    J’aime

    1. Oh oui malheureusement… Surtout dans ces situations sociales… Un peu induites par les parents aussi…A l’école maternelle, je ne vois pas trop ces situations dans la cour. Ils ont des copains et des préférences mais acceptent volontiers de jouer avec d’autres.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s